Les Fayards et autres bons compagnons

16.00

Poèmes de Pierre Présumey

Peintures d’Éliane Achard

 

De tous les fayards que j’ai vus

L’un m’est cher entre les aimés :

Quand on prend le chemin qui va

Des Salles de Saint-Martin

Jusqu’au Mazel par la gorge.

Je suis passé sous son ombrage

Avec mon père, avec mon fils,

Qui ne sont plus ; avec ma fille

Et mon épouse encore l’été dernier.

Et j’associe ce grand fayard

A celui qu’évoque Virgile

Dans sa cinquième Bucolique :

Les vers qu’un jour j’avais gravés

Dans le vert du bois de fayard

En y mêlant aussi mon chant,

Je m’en vais en faire l’épreuve.

 

Il faut bien qu’un arbre nous dise

Si nos paroles peuvent aller

Comme un oiseau entre ses feuilles

Ou la mousse entre ses racines.

 

Format : 17X23 cm

64 pages

Product ID: 305

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les Fayards et autres bons compagnons”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *